bandeau web colmar

Archives

Adam Laloum et la fraternité chambriste

adam laloum  utiliser crdit Carole BellachePour sa 16e édition (qui aura lieu du 14 au 29 avril 2012) le Festival de Pâques de Deauville réunit la fine fleur des jeunes instrumentistes français. Aux côtés du violoniste Renaud Capuçon, on entendra le violoncelliste Yan Levionnois qui a fait sensation au Festival de Colmar 2011, le pianiste Guillaume Vincent (qui s’est également produit en 2011 à Colmar dans le cadre du gala des lauréats du Concours Long-Thibaud) ou encore le violoncelliste Edgar Moreau que les festivaliers ont pu applaudir au Musée du Jouet dans le cadre du OFF autour du Festival...

Vainqueur du concours Clara Haskil, le très talentueux pianiste Adam Laloum sera également à l’affiche de cette manifestation Deauvillaise.
Après son remarquable récital donné au Festival de Colmar en 2011, Adam Laloum reviendra en soliste avec le National Philharmonique de Russie dans le Deuxième concerto pour piano et orchestre de Brahms.
Mercredi 11 juillet à 21h, église Saint-Matthieu
« Soirée Brahms » dirigée par Ken-David Masur.
Egalement au programme : la Symphonie n°2.

 

Ophélie Gaillard, l’âme romantique

Ophelie Gaillard-CDoutre17Le dernier disque enregistré par la violoncelliste Ophélie Gaillard pour Harmonia Mundi vient de paraître.
Il est entièrement dédié aux grandes représentants du romantisme musical, Robert Schumann et Franz Liszt.
Ophélie Gaillard nous propose la « mise en abyme » du Concerto pour violoncelle et orchestre de Schumann, ainsi que l’intégrale de la musique pour violoncelle et piano de Liszt.
Avec la complicité de l’Orchestre de la radio nationale roumaine et du jeune chef Tiberiu Soare, Ophélie Gaillard nous propose une vision très personnelle du célèbre Concerto de Schumann.
Aux côtés de Delphine Bardin, elle grave une version envoûtante des pièces moins connues pour violoncelle et piano de Liszt.

Ne manquez pas le retour d’Ophélie Gaillard au Festival de Colmar !
Elle se produira en 2012 avec son ensemble Pulcinella.
Au programme : Johann Sebastian Bach et son fils, Carl Philipp Emanuel.
Mercredi 11 juillet, Chapelle Saint-Pierre à 18h15. 

 

Le Quatuor Minguet à la Philharmonie de Cologne

HD Quatuor Minguet par Christina FeldhofLe 12 avril 2012, avec la complicité de l’organiste Léon Berben, le Quatuor à cordes Minguet va proposer dans la salle de la Philharmonie de Cologne une passionnante confrontation entre les œuvres de Johann Sebastian Bach et du compositeur allemand contemporain Wolfgang Rhim.

Après le succès de leur concert dans le cadre d’Ars Musica de Bruxelles et avant de se produire à Hanovre, cette excellente formation d’outre Rhin (d’ores et déjà programmée dans la série des « Grands interprètes » à Genève en décembre 2012) est très attendue dans la ville, où ses membres avaient fait leurs études musicales.

Le Quatuor Minguet sera pour la première fois au Festival de Colmar le jeudi 5 juillet dans le cadre des « midis musicaux ».
Koïfhus, à 12.30, salle Roesselmann (concert sans entracte).
Au programme : des extrait de l’Art de la Fugue de Johann Sebastian Bach & le Premier quatuor à cordes de Johannes Brahms.

 

Martin Helmchen au pays du soleil levant...

HD Martin Helmchen credit Marco Borggreve2Du 4 au 15 avril 2012, le pianiste allemand Martin Helmchen est en tournée au Japon, où il donne une série de récitals (Mozart, Schubert & Brahms) et joue avec orchestre.
Les 14 et 15 avril, ce merveilleux musicien dont la carrière internationale ‘explose’ depuis sa victoire au concours Clara Haskil, jouera à Tokyo avec l’Orchestre symphonique NHK sous la direction de Sir Roger Norrington.
Il sera à l’affiche du Triple concerto de Beethoven.

C’est également dans Beethoven que Martin Helmchen se produira au Festival de Colmar 2012 :
Le samedi 7 juillet, il jouera le célèbre Concerto n°5 pour piano et orchestre « Empereur ».
Eglise saint-Matthieu à 21h00. Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov.
Soirée Beethoven : également au programme, la Symphonie n°3 « Héroïque »

 

Matthias Goerne et l’Orchestre de Paris

Mathias GoerneEn avril, l’Orchestre de Paris se met à l’heure du romantisme et son directeur musical Paavo Järvi propose salle Pleyel les 11 et 12 avril un programme Schubert, Schumann et Richard Strauss avec, en soliste, le formidable baryton allemand Matthias Goerne.

Matthias Goerne va interpréter des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, répertoire dans lequel la beauté de son timbre et sa musicalité exemplaire font merveille.
En digne héritier de Dietrich Fischer-Dieskau qui fut son maître, le chanteur a le pouvoir de rendre les mots évocateurs, de les faire vivre avec force et simplicité...

Ne manquez pas la venue de Matthias Goerne au Festival de Colmar 2012 !
Il chantera les Lieder avec orchestre extrait du recueil Le Cor merveilleux de l’enfance de Gustav Mahler le samedi 14 juillet.
Eglise Saint-Matthieu à 21h. Concert de clôture du 24e Festival.
Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov.
Egalement au programme : Weber, Liadov, Rimski-Korsakov & Stravinski.

 

Le saviez-vous ? Premier Concerto pour violon et orchestre de Felix Mendelssohn

HD Hope Daniel par Harald HoffmannSans Yehudi Menuhin, qui s’est passionné pour ce premier Concerto pour violon composé par le très jeune Mendelssohn au point de le jouer régulièrement et le faire éditer en 1952, cette partition dormirait sans doute dans quelque obscures archives de bibliothèque ! Achevé en 1822 (alors que Mendelssohn n’a que treize ans !), le Concerto pour violon en ré mineur apparaît comme une parfaite synthèse d’influences majeures, déjà parfaitement assimilée par l’enfant prodige, Mozart et Carl Philipp Emanuel Bach. Cette œuvre semble avoir été écrite pour les fameux concerts de dimanche que la famille Mendelssohn organisait toutes les semaines dans le salon de leur immense maison de Leipziger Strasse à Berlin.

Le Premier concerto pour violon de Mendelssohn témoigne d’une richesse d’invention mélodique étonnante et surtout d’une maîtrise confondante chez un musicien aussi jeune... Son charme, sa vivacité, son élégance nous font oublier que l’auteur n’a que treize ans ! Cette partition inaugure une série de réussites comme le fabuleux Octuor opus 20 datant de 1825, au moment où son professeur de composition Zelter annonce à l’adolescent : « mon cher enfant, à compter de ce jour, tu n’es plus un apprenti, mais un compagnon. Je te confère ce titre au nom de Mozart, de Haydn et du vieux Bach ! ».

Daniel Hope joue ce Concerto de jeunesse de Mendelssohn le 4 juillet 2012 à 21h avec l’Orchestre de chambre de Stuttgart (église Saint-Matthieu).

 

Coup de cœur : le Quatuor Minguet interprète les extraits de l’Art de la Fugue de J. S. Bach !

JSBachComposé probablement entre 1746 et 1749 à Leipzig, L’Art de la Fugue résume l’héritage contrapuntique de toute l’ère baroque. Les réflexions de Bach sur des questions de théorie de la musique trouvent un aboutissement direct dans l’Art de la Fugue. Commencé à l’époque de la composition de l’Offrande musicale, l’Art de la Fugue est resté inachevé... Bach semble avoir inlassablement travaillé à cette œuvre, en dépit d’une santé de plus en plus précaire et d’une demi-cécité qui ne cessait de s’aggraver.

De beauté absolue, la partition échappe au côté ‘pur exercice intellectuel’, comme illuminé de l’intérieur par une ardente spiritualité. L’Art de la Fugue apparaît comme l’une des œuvres les plus marquantes de l’histoire de la musique occidentale. Il est en effet difficile de sous-estimer l’influence de cette œuvre de Bach : la référence à l’Art de la Fugue, tel un modèle absolu de rigueur, se trouve aussi bien dans la Neuvième symphonie de Beethoven que dans la Flûte enchantée de Mozart... Bach ne laisse aucune indication instrumentale ni de tempo ni d’effectif, ce qui laisse le champ libre à toutes les interprétations. Publié pour la première fois en 1750, quelques mois après la disparition du musicien, l’Art de la Fugue aurait souvent été défiguré, selon les biographes actuels du compositeur, par des éditeurs peu scrupuleux.

Le Quatuor Minguet joue L’Art de La Fugue de Bach et le Premier Quatuor à cordes de Brahms le 5 juillet 2012 à 12h30 au Koïfhus dans le cadre des « midis musicaux » du Festival.

HD Quatuor Minguet par Christina Feldhof 2

 

Coup de projecteur : l’Ecole française d’instruments à vent

Francois LELEUXRéputée dans le monde entier, l’école française des vents, laquelle regroupe aussi bien les bois que les cuivres, maintient la mémoire, les traditions, la singularité de la facture instrumentale hexagonale. La France peut à juste titre s’enorgueillir d’avoir formé le flûtiste Jean-Pierre Rampal, le hautboïste Maurice Bourgue, le trompettiste Maurice André... Cette longue liste d’illustres « aînés » est très impressionnante ! Force est de constater que le flambeau a été repris par plusieurs générations de musiciens : François Leleux pour le hautbois, Emmanuel Pahud pour la flûte, Romain Leleu pour la trompette...

Le Festival 2012 met à l’honneur l’excellence de l’école française des bois et des cuivres en proposant aussi bien des Concertos pour trompette et pour clarinette que des programmes insolites de transcriptions pour instruments à vents. Pas moins de sept concerts sont programmés !

  • Ne manquez pas le concert d’ouverture du Festival le 3 juillet 2012 à 21h avec le merveilleux trompettiste français David Guerrier et le « roi des flûtistes » Emmanuel Pahud !
  • Venez découvrir les transcriptions pour hautbois et orchestre des plus célèbres airs d’opéras de Mozart par le plus grand des hautboïstes français François Leleux le 4 juillet 2012 à l’église Saint-Matthieu !
  • Venez applaudir le célèbre clarinettiste Pascal Moraguès dans les Quintettes pour vents et piano de Mozart et de Beethoven le 6 juillet à 18h15 à la Chapelle Saint-Pierre !
  • Et ne manquez pas la dernière « révélation » de la trompette française ! Romain Leleu et son ensemble « Convergences » seront à la Chapelle Saint-Pierre le 13 juillet 2012 à 18h15 !

    Emmanuel Pahud par Josef FischnallerHD Romain LELEU trompette CR Caroline DOUTREHD David GUERRIER
 

Le Trio Dali au Corum de Montpellier

Trio daliLe 5 avril 2012 l’excellent Trio Dali joue au Corum de Montpellier un programme consacré aux Trios pour cordes et piano de Mendelssohn, Ravel et Kagel.

Révélé de manière éclatante par leur premier enregistrement, le Trio Dali avait aussitôt suscité de grands espoirs.

Leur double album dédié à Schubert a reçu un accueil enthousiaste et la presse spécialisée a unanimement loué la maturité de leur jeu, tout comme leur complicité exemplaire qui relève d’une véritable osmose musicale.

Vainqueur du Concours international de musique de chambre d’Osaka et du prestigieux Concours international des Trios avec piano de Francfort, lauréat du Concours Young Concerts Artists à New York, le jeune trio français fait sensation partout où il se produit.

 Ne maquez pas leur première venue au Festival de Colmar le samedi 14 juillet dans un répertoire qui leur va comme un gant !

Koïfhus à 12.30.

Au programme : Haydn (Trio n°13) et le Trio n°1 opus 99 de Schubert.

 

Vahan Mardirossian joue salle Gaveau à Paris

HD Vahan-Mardiriossan-credit-JL-Bongrand1Entouré de ses amis et partenaires, le violoniste Ivry Gitlis organise le 3 avril 2012 salle Gaveau à Paris un concert au profit de l’association

« Inspirations » qui a pour vocation de faire connaître la musique classique aux publics fragilisés ou défavorisés.

Présente par Frédéric Lodéon, cette soirée exceptionnelle réunira, excusez de peu, Martha Argerich, Maxim Vengerov, Itamar Golan, Sergey Nakariakov (que le public du Festival de Colmar a découvert à l’âge de 14 ans !), ainsi que la violoniste Akiko Suwanai, merveilleuse interprète du Concerto n°1 de Prokofiev au Festival de Colmar 2011 et le pianiste français d’origine arménienne Vahan Mardirossian.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre à ses heures, Vahan Mardirossian se produira pour la première fois au Festival de Colmar le vendredi 6 juillet à la Chapelle Saint-Pierre.

Aux côtés des frères Moraguès, de Nora Cismondi et de Patrick Vilaire, Vahan Mardirossian nous proposera les deux célèbres Quintettes pour piano, hautbois, clarinette, basson et cor de Mozart et Beethoven.

 

François Leleux au Théâtre des Champs-Elysées

Francois LELEUXLe 30 mars 2012, lé célèbre salle de concerts parisienne accueille le grand hautboïste français François Leleux dans le Concerto de Bohuslav Martinu.
L’Ensemble orchestral de Paris est placé à cette occasion sous la baguette de Lawrence Foster qui mettra également à l’honneur la Suite tchèque de Dvorak.

On dit parfois que François Leleux est le « dieu » du hautbois...
Ne manquez pas sa venue au Festival de Colmar en 2012 après dix ans d’absence !
Le jeudi 5 juillet 2012, il jouera ses propres transcriptions des airs d’opéras de Mozart pour hautbois et orchestre.
Eglise Saint-Matthieu à 21h, Orchestre de chambre de Stuttgart sous la direction de Wolfram Christ.
Egalement au programme : le Concerto en ré mineur BWV 1052 de J.S. Bach avec le pianiste David Fray & la Symphonie pour cordes (opus 111) de Brahms.

 

Nicholas Angelich au Victoria Hall de Genève

nicolas angelich nbLe 27 mars 2012, le pianiste Nicholas Angelich et les frères Capuçon feront partager au public de la célèbre salle de concerts genevoise leur passion de musique de chambre. Au programme : les œuvres de Gabriel Fauré et Johannes Brahms.

Chambriste raffiné et recherché, Nicholas Angelich reste avant tout un grand soliste et récitaliste. Pour sa première venue au Festival de Colmar, il interprètera deux Concertos pour clavier de Johann Sebastian Bach, compositeur dont il joue également les fameuses Variations Goldberg.

Venez découvrir Nicholas Angelich dans Bach le 4 juillet 2012 à l’église Saint-Matthieu !

Orchestre de chambre de Stuttgart, direction et violon : Daniel Hope ; 21h.
Nicholas Angelich nous propose le Concerto n°4 BWV 1055 et le Concerto n°5 BVW 1056.
Egalement au programme : Vivaldi et Mendelssohn.

 

Ken-David Masur, un chef qui se fait un prénom...

ken-david masur chef couleursEn mars 2012, Ken-David Masur fait la couverture de la revue Crescendo avec son père, le célèbre chef d’orchestre Kurt Masur.

Les dynasties de chefs ne sont pas rares (les Sanderling, les Plasson...) et le défi qui se pose aux « fils de... » est celui d’assumer leur illustre filiation et de se faire un prénom !

Ken-David Masur qui dirige beaucoup aux Etats-Unis (où il est, entre autre, le directeur musical du festival de Chelsea à New York) sera les 23 et 24 mars 2012 à San Antonio où il proposera un programme éclectique faisant se côtoyer les partitions de Respighi et de Corigliano avec la Tzigane de Ravel et la Dante Symphonie de Franz Liszt.

Pour sa première venue au Festival de Colmar en 2012, Ken-David Masur sera à deux reprises à la tête du National Philharmonique de Russie.

Soirée Brahms le 11 juillet à 21h, Eglise Saint-Matthieu, avec Adam Laloum en soliste.

Soirée « Romantisme allemand à son apogée » le vendredi 13 juillet (Mendelssohn, Beethoven & Schumann avec David Kadouch en soliste), à 21h, Eglise Saint-Matthieu

masur cresendo

 

Martin Helmchen à Londres et Amsterdam

HD Martin Helmchen credit Marco Borggreve2A quelques jours d’intervalle, Martin Helmchen est à l’affiche des deux salles parmi les plus prestigieuses au monde : le Wigmore Hall de Londres et le Concertgebouw d’Amsterdam.
Le jeune pianiste allemand, vainqueur du concours Clara Haskil, compte décidément parmi les grands noms de demain !
Dans la capitale britannique, Martin Helmchen donne un récital Bach, Beethoven et Liszt le 20 mars 2012, alors que le 24 mars, il est le soliste du Deuxième Concerto pour piano et orchestre de Beethoven sous la baguette experte et inspirée de Philippe Herreweghe.

Ne manquez sous aucun prétexte la venue de ce magnifique artiste d’outre-Rhin au Festival de Colmar 2012 !
Avec la complicité de Vladimir Spivakov aux commandes de son Orchestre National Philharmonique de Russie, Martin Helmchen donnera le samedi 7 juillet 2012 le Concerto n°5 de Beethoven, le fameux « Empereur ».
Eglise saint-Matthieu à 21h.

Egalement au programme de cette soirée Beethoven: la Symphonie n°3, « Eroica ».

 

Alina Pogostkina, une violoniste dont on parle...

HD Alina POGOSTKINA 2Après avoir remporté un vif succès dans les Concertos de Berg, Mendelssohn et Brahms, Alina Pogostkina joue le 23 mars 2012 le Premier concerto de Prokofiev à Athènes, avant de reprendre celui de Brahms à Talinn.

La jeune violoniste allemande d’origine russe qui fait une brillante carrière internationale depuis sa victoire au concours Sibelius, a également les honneurs de la revue Crescendo qui lui consacre une grande interview dans son numéro de mars.

Ne manquez pas la venue d’Alina Pogostkina au Festival de Colmar 2012 !

Le 10 juillet à l’église Saint-Matthieu, elle jouera le célébrissime Concerto en mi mineur opus 64 de Felix Mendelssohn.

Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov

Soirée Mendelssohn avec l’Ouverture de l’opéra Les Noces de Gamache et la Symphonie n°4 « Italienne »

pogostkina pogostkina2

 

Vladimir Spivakov, le violon invité à Toulouse

Spivakov au violonLe 23 mars 2012, le concert d’abonnement de l’Orchestre national du Capitole et de son directeur musical Tugan Sokhiev célèbre le retour à Toulouse du grand violoniste russe Vladimir Spivakov.

Admiré et respecté non seulement pour son talent de violoniste et de chef d’orchestre, mais aussi pour son action dans le domaine humanitaire, Vladimir Spivakov sera le soliste de la soirée dans le Deuxième concerto pour violon et orchestre de Mozart.

Si au Festival 2012, Vladimir Spivakov ne se produira pas au violon, le directeur artistique du Festival Internationale de Colmar dirigera pas moins de 5 concerts à la tête de son orchestre, le National Philharmonique de Russie.

Concerts à l’église Saint-Matthieu le 7 juillet à 21h (soirée Beethoven), le 8 juillet à 17h (soirée Mozart),

le 10 juillet à 21h (soirée Mendelssohn), le 12 juillet à 21h (soirée Mozart-Brahms)

et le samedi 14 juillet (concert de clôture « La magie de la musique » : Weber, Mahler, Liadov, Rimski-Korsakov & Stravinski

 

Emmanuel Pahud, où la flûte en liberté

Emmanuel Pahud par Josef FischnallerLe 19 mars, Emmanuel Pahud sera au Théâtre de la Ville à Paris, où il jouera avec le pianiste Eric le Sage un programme exclusivement germanique : Reinecke, Schumann et Brahms.

Héritier de l’illustre école des flûtistes français dont Jean-Pierre Rampal avait été le représentant le plus emblématique,  Emmanuel Pahud mène depuis deux décennies un remarquable travail d’élargissement de répertoire.
Succédant à son disque « baroque » dédié à la musique de Frédéric II de Prusse, ce récital parisien nous prouve une fois encore à quel point Emmanuel Pahud est un musicien à la fois complet ... et totalement libre.

Après dix ans d’absence, Emmanuel Pahud, le « roi » des flûtistes actuels, sera de retour à Colmar pour le concert d’ouverture de la 24e édition du Festival.
Il jouera sous la direction de Michael Hofstetter la Deuxième Suite de Bach avec sa célébrissime Badinerie et le Premier concerto pour flûte et orchestre de Mozart.
Mardi 3 juillet 2012, Orchestre de chambre de Stuttgart.
Egalement au programme : la Symphonie n°6 « Le Matin » de Haydn et le Concerto pour trompette de Haydn avec David Guerrier en soliste.

 

Nicholas Angelich joue les Années de pèlerinage

HD Nicolas ANGELICHLe 21 mars 2012, Nicholas Angelich proposera à l’Auditorium de Dijon sa lecture très personnelle de l’un des cycles pianistiques les plus célèbres de l’époque romantique, les Années de pèlerinage de Franz Liszt :
le pianiste franco-américain jouera les Première et Deuxième années, La Suisse et L’Italie.

Grand interprète du répertoire romantique et de Brahms, Nicholas Angelich propose une vision de référence, où sa subtilité d’expression, son affinité profonde avec l’univers lisztien et sa tendresse pudique des sentiments comme toujours font merveille.

Ne manquez pas la première venue au Festival de Colmar de Nicholas Angelich !
Après le succès de ses récitals consacrés aux redoutables Variations Goldberg, Nicholas Angelich continue son exploration de l’œuvre pour clavier de Johann Sebastian Bach.

C’est dans deux Concertos de Bach qu’il se produira à Colmar  le 4 juillet 2012 avec la complicité de son ami, violoniste et chef d’orchestre Daniel Hope.
Eglise Saint-Matthieu à 21h00.
Orchestre de chambre de Stuttgart, Concertos BWV 1055 & BWV 1056.
Egalement au programme : Vivaldi & Mendelssohn.

 

Wolfram Christ dans Bach et Haydn

HD Wolfram Christ-dirigeLe 21 mars 2012, Wolfram Christ dirige à Stuttgart un programme consacré aux Concertos pour violon et violoncelle de J.S. Bach et de Haydn avec Nikolaus von Bülow au violoncelle et Satoko Koïke au violon.
Poursuivant sa politique de diversification des public, l’Orchestre de chambre de Stuttgart se produit à cette occasion...dans un grand club de jazz de la capitale du Bade-Wurtemberg.
Ce concert est également l’occasion de découvrir Last Round, pièce contemporaine écrite par Golijov.

Ne manquez pas le superbe programme que Wolfram Christ, principal chef invité de l’ Orchestre de chambre de Stuttgart, va donner au Festival de Colmar en 2012 !

Le 5 juillet 2012 à 21h, église Saint-Matthieu.
Au programme : le Concerto en ré mineur BWV 1052 de J.S. Bach avec le pianiste David Fray en soliste, les airs d’opéras de Mozart transcrits pour hautbois et orchestre par et avec François Leleux, la Symphonie pour cordes de Brahms (arrangement du Deuxième Quintette opus 111).

 

Martin Helmchen à Zurich

HD Martin Helmchen credit Marco Borggreve2Avant de donner un récital très attendu qui sera consacré à Bach, Liszt et Beethoven le 18 mars 2012, Martin Helmchen joue le dimanche 11 mars un magnifique programme de musique de chambre avec les solistes de l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich. Schubert, Schumann, Brahms et Alban Berg sont à l’honneur...

Depuis sa victoire incontestable au concours Clara Haskil en 2002, Martin Helmchen s’impose comme l’un des plus passionnants pianistes de sa génération. En soliste, en chambriste ou en récital, il fait preuve d’une maturité artistique et d’une sensibilité musicale enthousiasmantes.

Venez découvrir cet artiste allemand au Festival de Colmar 2012 !
Le 7 juillet à 21h à l’Eglise Saint-Matthieu, Martin Helmchen sera le soliste du célèbre Concerto n°5 pour piano et orchestre, l’« Empereur » de Beethoven.
Orchestre National Philharmonique de Russie sous la direction de Vladimir Spivakov.
Egalement au programme, la Symphonie héroïque de Beethoven.

 

Michael Hofstetter à Versailles

HOFSTETTER MichaelEn ce début de mars 2012, l’opéra de Johann Adolf Hasse Didone Abbandonata, recréée à Munich en mai 2011, revient à l’Opéra Royal de Versailles, où elle avait été créée en 1753, sous la baguette experte de Michael Hofstteter, talentueux chef allemand aussi à l’aise dans le baroque que dans les répertoires classique et romantique.
A la tête de sa Hofkapelle München, Michael Hofstteter redonne vie à la partition de ce compositeur encore trop négligé, contemporain de Bach et de Haendel et considéré comme l’un des plus prestigieux représentants du baroque allemand.

Directeur musical et chef principal de l’Orchestre de chambre de Stuttgart depuis 2006, Michael Hofstteter dirigera à Colmar le concert d’ouverture du Festival dédié à Karl Münchinger.
Ne manquez pas de rendez-vous !
Mardi 3 juillet 2012, église Saint-Matthieu à 21h.
Orchestre de chambre de Stuttgart jouera Haydn, Bach et Mozart
avec David Guerrier (trompette) et Emmanuel Pahud (flûte) en solistes.

 

David Fray au Brésil

David Fray par Paolo-RoversiLes 8, 9 & 10 mars 2012, David Fray sera au Brésil, où jouera avec l’Orchestre symphonique de l’état de Sao Paulo le Concerto n°22 pour piano de Mozart sous la direction de Marin Aslop, l’une des rares femmes d’orchestre à faire une importante carrière internationale.

Etoile montante incontestée du piano français, David Fray sera le 5 juillet 2012 pour la première fois au Festival de Colmar, où il se produira dans le répertoire qui l’a fait connaître il y a quelques années, les œuvres pour piano de Johann Sebastian Bach.
David Fray interprètera sous la baguette de Wolfram Christ le plus connu des Concertos de Bach, celui en ré mineur BWV 1052.

Orchestre de chambre de Stuttgart, église Saint-Matthieu à 21h00.

Egalement au programme : Mozart (avec le hautboïste François Leleux) et Brahms.

 

Ken-David Masur attendu à Moscou

ken-david masur chef couleursLe 11 mars 2012, Ken-David Masur va diriger un concert très attendu dans la grande salle de concert moscovite, la salle Evgeny Svetlanov au Palais de la Musique.

A la tête du National Philharmonique de Russie, le fils de Kurt Masur va proposer sa lecture personnelle de l’imposant oratorio de Mendelssohn Elijah, œuvre rarement donnée à Moscou.

Au prochain Festival de Colmar, le musicien va diriger deux concerts à la tête du NPR :

La soirée Brahms le 11 juillet 2012 (avec Adam Laloum en soliste)

La soirée « L’apogée du romantisme allemand » (Mendelssohn, Beethoven et Schumann avec David Kadouch en soliste) le 13 juillet 2012. Eglise Saint-Matthieu à 21h.

 

Emmanuel Pahud au Musikverein de Vienne

HD Emmanuel Pahud par Peter AdamikLe 5 mars 2012, Emmanuel Pahud, que la presse surnomme depuis la sortie de son dernier disque consacré à Frédéric II de Prusse « le roi des flûtistes », se produit dans la légendaire salle viennoise à l’acoustique miraculeuse, le fameux Musikverein.
Avec la complicité de Trevor Pinnock et de la Kammerakademie Potsdam, Emmanuel Pahud interprète le Concerto pour flûte en la majeur de Carl Philipp Emmanuel Bach, ainsi que le Concerto pour flûte en sol majeur de Johann Joachim Quantz.

Dix ans après sa première apparition sur le scène de Saint-Matthieu lors de l’hommage à Jean-Pierre Rampal, le plus célèbre des flûtistes français revient au Festival de Colmar.
Lors du concert d’ouverture, le 3 juillet 2012, Emmanuel Pahud jouera la Deuxième Suite de Johann Sebastian Bach et le Concerto en sol majeur K 313 de Mozart.
Eglise Saint-Matthieu, Orchestre de chambre de Stuttgart dirigé par Michael Hoffstetter.
Egalement au programme : Haydn (Symphonie n°6 « Le Matin » & Concerto pour trompette en mi bémol majeur avec David Guerrier).

 

Martin Helmchen et Michael Sanderling à Francfort

helmchenAprès avoir joué en trio Haydn, Schubert et Dvorak à Berlin et à Bruxelles (avec le violoniste Christian Tetzlaff et la violoncelliste Marie-Elisabeth Hecker), après une tournée réussie aux Etats-Unis fin février (dans le 25e Concerto pour piano de Mozart sous la baguette de Jaap van Zweden),  Martin Helmchen est à Francfort, où il sera le 3 mars 2012 sous la direction de Michael Sanderling, fils cadet de Kurt Sanderling, l’un des solistes du Triple concerto de Beethoven.

C’est également dans Beethoven que ce remarquable jeune pianiste allemand, vainqueur du Concours Clara Haskil, se produira pour la première fois au Festival de Colmar :
Le samedi 7 juillet 2012 à l’église Saint-Matthieu, Martin Helmchen nous proposera sa vision du célèbre Concerto n°5 « Empereur »,
chef-d’œuvre absolu du répertoire préromantique.
Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov.
Egalement au programme de cette soirée Beethoven : la Symphonie n°3, « Héroïque » (concert à 21h00).

 

Ken-David Masur à Munich

ken-david masur dirigeLe 29 février 2012, à la célèbre Herkulessaal de Munich, Ken-David Masur va diriger, à la tête de l'Orchestre symphonique de la ville, un superbe programme dédié à Mozart, Mendelssohn et Schubert (la Symphonie tragique).

Ce très talentueux chef, fils du grand Kurt Masur, qui a su se faire un prénom, proposera pour sa première venue au Festival de Colmar en 2012 deux programmes consacrés au romantisme allemand :

une soirée Brahms le 11 juillet 2012 avec Adam Laloum en soliste, et une soirée Mendelssohn-Beethoven-Schumann avec David Kadouch au piano le 13 juillet.

Eglise Saint-Matthieu à 21h00, Orchestre Philharmonique de Russie.

Un musicien à découvrir !

 

Matthias Goerne chante Schubert salle Pleyel

Mathias GoerneConcert très attendu salle Pleyel le 28 février 2012 : après avoir triomphé dans La Belle Meunière, le baryton allemand Matthias Goerne revient à Paris pour chanter l’un des plus célèbre cycles vocaux de Schubert, Le Voyage d’hiver.

Après le concert parisien en 2011, on pouvait lire : « Matthias Goerne a laissé le public tremblant d’émotion et le silence stupéfait prolongeait la magie schubertienne. Comment applaudir après tant d’indicible beauté ? »

Héritier de mythique Dietrich Fischer-Dieskau qui a été l’un de ses professeurs, Matthias Goerne s’est imposé depuis une quinzaine d’années (après ses débuts fracassants au Festival de Salzbourg en 1997 !) comme l’un des plus grands interprètes de Lieder d’aujourd’hui.

Sa première venue au Festival de Colmar constitue un grand événement !

Matthias Goerne va chanter six Lieder avec orchestre de Gustav Mahler, extrait de son recueil Das Knaben Wunderhorn (Le Cor merveilleux).

Samedi 14 juillet à 21h00, église Saint-Matthieu à 21h00.

Orchestre National Philharmonique de Russie sous la baguette de Vladimir Spivakov.

Egalement au programme : Weber, Liadov, Rimski-Korsakov & Stravinski.

 

Alina Pogostkina à Helsinki

HD Alina POGOSTKINA 2Après l’Allemagne et l’Italie, la jeune violoniste Alina Pogostkina est arrivée en Finlande, où elle joue le 20 février 2012 le Concerto en mi mineur de Mendelssohn avec l’excellente Tapiola Sinfonietta.

Depuis sa victoire au Concours Sibelius en 2005, cette talentueuse musicienne allemande d’origine russe poursuit une carrière internationale d’envergure.

Si vous ne pouvez pas aller à Helsinki pour l’écouter dans ce magnifique concerto romantique, il vous suffira d’attendre le 10 juillet prochain !
Alina Pogostkina jouera l’opus 64 de Mendelssohn lors d’une soirée du Festival 2012 consacré à ce compositeur.
Eglise Saint-Matthieu à 21h00 ; Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov.
Egalement au programme : la très rare ouverture d’un opéra de jeunesse de Mendelssohn Les Noces de Gamache et sa Quatrième symphonie, l’« Italienne »

 

Ken-David Masur à Moscou

ken-david masur chef couleursLe 20 février 2012, Ken-David Masur dirige le National Philharmonique de Russie dans la grande salle Tchaïkovski de la capitale russe.
Au programme : l’Ouverture académique de Brahms, sa Deuxième symphonie (œuvre que le chef allemand va d’ailleurs proposer au Festival de Colmar le 11 juillet 2012) et la Rhapsodie sur un thème de Paganini pour piano et orchestre de Rachmaninov avec Joyce Jang.

Fils du célèbre chef d’orchestre allemand Kurt Masur, Ken-David s’est rapidement fait un prénom, et les meilleures formations orchestrales européennes et nord-américaines s’arrachent actuellement ce musicien débordant de talent.

Ken-David Masur dirigera deux concerts au Festival de Colmar en 2012 à la tête du National Philharmonique de Russie :
Le mercredi 11 juillet à 21h00, soirée Brahms (avec Adam Laloum en soliste dans le Deuxième concerto pour piano)

Le vendredi 13 juillet à 21h00, soirée « Romantisme allemand » : Mendelssohn, Beethoven et Schumann avec David Kadouch en soliste dans le Troisième concerto pour piano de Beethoven.


Ken-David Masur à Moscou

 

Le 20 février 2012, Ken-David Masur dirige le National Philharmonique de Russie dans la grande salle Tchaïkovski de la capitale russe.

Au programme : l’Ouverture académique de Brahms, sa Deuxième symphonie (œuvre que le chef allemand va d’ailleurs proposer

au Festival de Colmar le 11 juillet 2012) et la Rhapsodie sur un thème de Paganini pour piano et orchestre de Rachmaninov avec Joyce Jang.

 

Fils du célèbre chef d’orchestre allemand Kurt Masur, Ken-David s’est rapidement fait un prénom,

et les meilleures formations orchestrales européennes et nord-américaines s’arrachent actuellement

ce musicien débordant de talent.

 

Ken-David Masur dirigera deux concerts au Festival de Colmar en 2012 à la tête du National Philharmonique de Russie :

-       Le mercredi 11 juillet à 21h00, soirée Brahms (avec Adam Laloum en soliste dans le Deuxième concerto pour piano)

-       Le vendredi 13 juillet à 21h00, soirée « Romantisme allemand » : Mendelssohn, Beethoven et Schumann

avec David Kadouch en soliste dans le Troisième concerto pour piano de Beethoven.

 

 

Vladimir Spivakov joue un récital au Carnegie Hall de New York

Vladimir SPIVAKOV au violon 4. Bernard SCHMIDLELe samedi 18 février 2012, Vladimir Spivakov a donné le troisième récital de sa grande tournée américaine avec la pianiste Olga Kern, que le Festival de Colmar a déjà accueilli à plusieurs reprises, notamment dans les Concertos de Rachmaninov.
Après Princeton et Boston, les deux musiciens se sont produits sur la scène mythique de la salle Isaac Stern du Carnegie Hall de New-York, avant de s'envoler pour Chicago, Toronto et Seattle.
Au programme du récital figuraient Brahms, Stravinski, Schnittke et Chostakovitch.

Si le directeur artistique du Festival de Colmar ne se produira pas au violon lors de l'édition 2012, Vladimir Spivakov dirigera pas moins de cinq concerts à l'Eglise Saint-Matthieu à la tête de son Orchestre National Philharmonique de Russie : les 7, 8, 10, 12 et 14 juillet.

 

Daniel Hope à Nantes : les ultimes baisers de Russie...

daniel hope par felix broedeEn guise du dernier écho au « Sacre russe » de la Folle journée de Nantes, l’Orchestre National des Pays de la Loire a donné deux concerts à Nantes consacrées à Tchaïkovski et Prokofiev.

Les 7 & 8 février 2012, Daniel Hope a été à cette occasion le soliste du Deuxième concerto pour violon et orchestre de Prokofiev. Virtuose et chef d’orchestre, Daniel Hope fait partie de ces artistes passionnés et polyvalents qui se passionnent aussi bien pour la musique baroque que par la création contemporaine ou les spectacles mêlant la parole à la musique.

En 1993, le tout jeune violoniste britannique débutait au Festival de Colmar sous l’œil protecteur de son maître, Yehudi Menuhin.

Il revient en 2012, avec l’Orchestre de chambre de Stuttgart.

Concert le 4 juillet à l’Eglise Saint-Matthieu à 21h00.

Daniel Hope jouera en soliste et dirigera Bach, Vivaldi et Mendelssohn.

Autres solistes : Ionel Adrian Iliescu, violon & Nicholas Angelich, piano.

 

David Kadouch enregistre la musique russe

HD David Kadouch par Caroline DoutreLe 7 février 2012 sort le premier album que David Kadouch a enregistré pour Mirare.

Entièrement consacré à la musique russe, ce disque regroupe les célèbres Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski, ainsi que les pages moins connues, comme le Prélude et Fugue de Sergeï Taneïev ou la magnifique grande Sonate pour piano de Nikolaï Medtner.

Etoile montante du piano français, révélation des « Victoires » de la musique classique en 2012, David Kadouch sera pour la première fois au Festival de Colmar le 13 juillet 2012. Il jouera sous la direction de Ken-David Masur le Troisième concerto pour piano et orchestre de Beethoven.

Eglise Saint-Matthieu à 21h00, National Philharmonique de Russie. Egalement au programme : Mendelssohn & Schumann (Symphonie n°3, la « Rhénane).

 

Martin Helmchen à la Philharmonie de Berlin

helmchenAprès un succès retentissant, remporté à Copenhague au début du mois dans le Deuxième concerto pour piano et orchestre de Brahms, Martin Helmchen jouera le 6 février 2012 dans la prestigieuse salle de la Philharmonie de Berlin le Concerto n°24 de Mozart. Le Deutsches Sinfonie Orchester sera placé pour l’occasion sous la direction de David Afkam.

 Le très talentueux pianiste allemand sera pour la première fois au Festival de Colmar le 7 juillet prochain.

Ne manquez pas Martin Helmchen dans le Cinquième concerto pour piano (le fameux « Empereur ») de Beethoven !

Egalement au programme : la Symphonie n°3 « Héroïque ».

Orchestre National Philharmonique de Russie, direction : Vladimir Spivakov

Eglise Saint-Matthieu à 21h00.

 

Wolfram Christ à l’heure des classiques viennois

 Wolfram ChristLe 4 février 2012 à Stuttgart, Wolfram Christ dirigera, à la tête de l’Orchestre de chambre de Stuttgart, la soprano Meike Leluschko dans un très beau programme d’airs de concert de Mozart et de cantates de Haydn.

Une Symphonie de Carl Philipp Emmanuel Bach, ainsi que le Deuxième Quintette pour cordes de Brahms arrangé en Symphonie pour cordes par Iain MacPhail complèteront ces « réjouissances » viennoises.

Premier alto soliste de l’Orchestre Philharmonique de Berlin pendant plus de vingt ans et professeur d’alto réputé, Wolfram Christ se consacre, depuis une quinzaine d’années à la direction d’orchestre. il est actuellement le principal chef invité de l’Orchestre de chambre de Stuttgart.

Il dirigera le dernier des trois concerts donnés par l’Orchestre de chambre de Stuttgart au Festival de Colmar le 5 juillet 2012.

Au programme : le Concerto pour clavier et orchestre en ré mineur de Johann Sebastian Bach avec David Fray, les airs d’opéras de Mozart transcrits pour hautbois et orchestre par François Leleux et l’opus 111 de Brahms (église Saint-Matthieu à 21h00).

 

David Fray en tournée aux Etats-Unis.

David Fray par Paolo-RoversiLe jeune prodige du piano français est actuellement en tournée outre-Atlantique.
Il joue le Concerto en ré mineur n°20 de Mozart à Dallas sous la direction de Jaap van Zweden (du 2 au 5 février), puis à Cincinatti avec Xian Zhang (du 9 au 12 février) et à Indianapolis avec Suasanna Mälki (les 24 et 25 février 2012).

Auréolé d’une enviable réputation et de succès retentissants de ses débuts américains à New York et à Chicago, David Fray obtient un succès public et critique unanime à chacun de ses concerts.
Après avoir brillamment enregistré la musique de Bach, il s’impose dans Mozart et Schubert ...
A trente ans, il est considéré comme l’un des musiciens les plus originaux de sa génération.

Le 5 juillet 2012, David Fray sera pour la première fois au Festival de Colmar !
Il jouera le plus célèbre des Concertos pour clavier de Johann Sebastian Bach, celui en ré mineur BWV 1052.
Eglise Saint-Matthieu, Orchestre de chambre de Stuttgart sous la direction de Wolfram Christ.
Egalement au programme : Brahms et Mozart (avec le hautboïste François Leleux).

 

Page 2 of 17

Go to top