Mikhaïl Rudy (piano)

mikhail_rudy.jpg « Si vous ne savez pas ce qu’est le charme russe, ce pianiste vous le fera découvrir ! » (Télérama)

« Technique infaillible, mais d’abord engagement total. L’alliance d’un talent et d’un tempérament, voilà le secret du sensible et fougueux Mikhaïl Rudy ! » (Nouvel Observateur)

« La transparence, la simplicité des lignes, la sobriété… une leçon de style… » (Le Figaro)

Elève du célèbre professeur Jacov Flier au Conservatoire de Moscou, Mikhaïl Rudy remporte le premier prix du Concours Marguerite Long  à Paris, puis  s’installe  en France, dans  les circonstances  à  la  fois  dramatiques  et  romanesque  qu’il évoque  dans  son  livre  Le  Roman  d’un  pianiste,  paru  en septembre 2008. Mikhaïl Rudy a fait ses débuts en Occident avec  le  Triple  Concerto  de  Beethoven  en  compagnie  de Mstislav Rostropovitch et Isaac Stern à l’occasion des 90 ans de Marc Chagall, un peintre que M. Rudy a toujours admiré avec et qu’il a bien connu dans ses dernières années.
La  carrière  musicale  de  ce  pianiste  a  toujours  été inextricablement  liée  à  la  recherche  de  l’excellence  dans différents  domaines  de  l’art  et  de  la  culture.  Ses  concerts autant  que  ses  enregistrements  lui  ont  valu  de  très nombreuses  récompenses :  le  prix  de  l’Académie  du  disque français  pour  son  enregistrement  des  Premier  concerto  de Tchaïkovski  et  Deuxième  concerto  de  Rachmaninov  avec
l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par Mariss Jansons, le Grand prix du disque pour son récital d’œuvres pour piano de Szymanowski,  le prix de  l’Académie Charles Cros  pour  son  cycle  Scriabine  et  le Grand  prix  Liszt  de  Budapest  pour  une  anthologie  de pièces du compositeur hongrois.
Ses engagements reflètent son statut de soliste international au plus haut niveau : il joue avec Lorin Maazel et Michael Tilson-Thomas, participe au concert à la Waldbühne de Berlin avec le Philharmonique de Berlin… Mikhaïl Rudy est  toujours  l’invité  régulier de ces orchestres, ainsi que de nombreux autres.
Son  duo  «Double  Dream»  avec  le  grand  pianiste  de  jazz  Misha  Alperin  consiste  en  un programme  original  de  compositions,  en  partie  écrites  et  en  partie  improvisées,  issues  du répertoire  classique, qui  a déjà  reçu un  vif  succès  en Norvège,  en Allemagne  et  en France.
Rappelons également  le succès du spectacle Le Pianiste tiré du  livre de Wladislas Szpilman, production qui est reprise en tournée en France et en Belgique en 2006, 2007 et 2008.
La sortie de son livre Le roman d’un pianiste en septembre 2008 a suscité un vif intérêt. M. Rudy  a  donné  un  récital  au  Théâtre  des  Champs-Elysées  en  ouverture  de  la  saison  2008-2009 et plusieurs rééditions discographiques ont salué la publication de son autobiographie. 
Sa  très riche discographie comprend, entre autres,  l’intégrale des concerti de Rachmaninov avec Mariss Jansons et  l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, plusieurs albums consacrés à Brahms, l’intégrale pour piano seul de Janacek, ainsi que son œuvre concertante enregistrée avec  l’Orchestre de  l’Opéra de Paris sous  la direction de Charles Mackerras,  les œuvres pour piano seul de Szymanowski, Ravel, Schubert, Liszt et Scriabine, ainsi qu’un cycle de musique de chambre avec Michel Portal et un album de sonates avec Vladimir Spivakov.
Mikhaïl Rudy participe au Festival de Colmar depuis sa première édition en 1989. En 2013, il nous présente le célèbre cycle de Moussorgski avec la projection de son film animé basé sur les dessins de Vassily Kandinsky.

 
Aller au haut