bandeau web colmar

Nikolaï Lugansky, de Paris à Bruxelles...

Nikolai Lugansky High Res 3 - credit Marco Borggreve Naïve-AmbroisieLe pianiste moscovite Nikolaï Lugansky (que les festivaliers colmariens connaissent depuis près de vingt ans !) ne cesse d’éblouir par son jeu subtil et précis,  « large comme un orchestre, fin comme un hautbois », selon les termes de Michel Le Naour.
Ce musicien exigeant qui privilégie l’équilibre des proportions sonores à la virtuosité tapageuse, a récemment gravé un très bel album consacré à Rachmaninov, un de ses idoles.
Dans les deux Sonates pour piano du compositeur russe, Nikolaï Lugansky fait preuve d’une approche passionnante sans tiédeur et sans affectation, se souvenant de la fameuse devise de Rachmaninov, « faire sentir  le feu sous la glace ».

Le 11 février au Théâtre des Champs Elysées à Paris et le 13 février au Bozar de Bruxelles (où il est en résidence pour la saison 2012-2013), Nikolaï Lugansky propose un récital où se côtoient Schubert (Impromptus opus 142), Janacek (Dans les brumes) et Rachmaninov (Première Sonate pour piano).

En 2013, Nikolaï Lugansky revient à Colmar pour deux concerts :
Le mardi 9 juillet à 18h15 à la Chapelle Saint-Pierre il jouera les quatre Impromptus de l’opus 142 de Schubert & les Etudes-Tableaux de Rachmaninov (extraits des opus 33 & 39);
Le mercredi 10 juillet à 18h15 au Théâtre Municipal de Colmar il sera aux côtés de Vladimir Spivakov au violon lors de la « Soirée Schubert ».

 
Aller au haut